LOADING

Type to search

Féminin

Conseils et astuces pour appliquer la pédagogie Montessori chez vous

Share
Montessori

Si au tout début, la méthode Montessori était destinée aux enfants défavorisés, force est de constater qu’elle n’est désormais plus à la portée de toutes les bourses. Cependant, il existe des principes éducatifs que vous pouvez appliqués au quotidien chez vous et ce dès la naissance de votre enfant. Donc, si vous êtes décidé à appliquer la pédagogie Montessori chez vous avec votre enfant, ces quelques conseils et astuces vous seront très utiles.

Créer l’environnement idéal dans la chambre de l’enfant

Dans le cadre de la pédagogie Montessori, il est recommandé de penser à la chambre de l’enfant. Voici ce que l’on appelle « l’environnement préparé ». Autrement dit, on prépare l’un des lieux de vie de l’enfant et ce, dès sa venue au monde. De cette manière, vous lui assurez un développement optimal. Surtout, assurez-vous de réaliser l’aménagement de la chambre compte tenu de la personnalité de l’enfant. La pièce doit être centrée sur son activité afin de le stimuler. Ainsi, son développement sera optimal. Dans la pratique, si vous avez un enfant de 0 à 3 ans, privilégiez le matelas sur le sol au lit à barreaux. Cela évitera « l’enfermement ». Pensez à installer des étagères à sa hauteur pour qu’il soit dans la volonté d’aller chercher un objet, même s’il rampe. Vous pouvez également installer un miroir, toujours à sa hauteur. Surtout, assurez-vous que le miroir soit équipé d’une barre devant afin de permettre à l’enfant de s’agripper seul et de se voir. Pour accompagner au mieux votre enfant dans son développement, appuyez-vous sur les modules de motricité montessori.

Intégrer la pédagogie Montessori à la vie de tous les jours

Vous pouvez associer la pédagogie Montessori à la vie de tous les jours de votre enfant. Vous n’êtes pas obligé d’attendre qu’il fasse preuve d’une parfaite mobilité et réussisse à servir des verres d’eau d’une seule main pour le faire participer à la vie de la maison. Faites en sorte qu’il devienne autonome en le poussant à faire des choses. Par exemple, lorsqu’un des deux parents prépare un repas, on l’y associe, avec l’«exercice du versé». Placez deux pots sur la table, l’un vide l’autre rempli de lentilles par exemple. À l’aide d’une louche (relativement grosse pour les plus petits), faites lui verser les lentilles d’un pot à l’autre. Pour un enfant de 6 ans environ, vous pouvez lui demander de presser les oranges. Pour ce faire, placez les oranges sur un plateau.

Mettez à sa disposition le presse-agrumes et une planche à découper. Lorsque votre enfant commence à savoir manger seul, évitez la chaise haute et privilégiez la table et chaise à hauteur. L’exercice du tri est aussi à privilégier. Demandez-lui de trier ses vêtements en fonction des couleurs par exemple. Ce sera un excellent moyen d’aiguiser mobilité et autonomie. Utilisez trois couleurs, asseyez-vous près de l’enfant et montrez-lui le geste deux fois en utilisant le moins de mots possible afin de conserver sa capacité de concentration. Afin de le rendre acteur de son propre environnement, apprenez-lui à nettoyer sa table et à balayer le sol. Pour l’initier comme il faut, n’hésitez pas à dessiner uncarré par terre et on lui demande de passer le balai dans cet espace.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *